La Chapelle Achard

RETOUR

Commune rétro-littorale longtemps à vocation agricole, elle naît dans sa forme  actuelle en 1873, après avoir eu deux paroisses à partir de 1847 et un grand territoire qui poussait vers l’ouest, la difficulté des transports de l’époque et la poussée sociale, notamment le besoin d’école de spiritualité accessible, poussa très naturellement à redécouper cette grande commune en deux, avec la naissance de Saint Mathurin, sa nouvelle voisine.

Avec  son église du XI e siècle, sa place avec son monument aux morts, son café, son dépôt de pain, son salon de coiffure, son stade et sa mairie, la Chapelle Achard est l’image même du village français.

Comme dans la plupart des communes rurales vendéennes, le Chapelais  s’organise autour de ses associations, en passant par les fêtes de fin de classes aux profits des deux écoles (public ou privée), le loto des chasseurs, la choucroute du foot, son motocross de printemps et le concours de carte du club des anciens.


Pour la semaine le club de gym et de danse « Détente sportive Chapelaise », le performant club de karaté et le très cérébral club d’orthographe sont à disposition.


Le comité d’animation n’est pas en reste avec sa marche gourmande et son vide-greniers

Et pour, finir comment ne pas parler de  la troupe de théâtre  avec ses soixante comédiens ainsi que du Chatbaret.

2017, création de la commune des Achards, issue de la fusion des communes historiques La Mothe Achard et La Chapelle Achard.

 En savoir + sur l’histoire de la Chapelle et St Mathurin